26-09-2000
ISBN :
978-2-7644-0067-8
(2-7644-0067-5)
376 pages - 24,95 $

Aussi disponible en format numérique :

PDF :
978-2-7644-1431-6
21-02-2012
16,99 $

Faites connaitre ce titre
à vos amis

Des Steaks pour les élèves






Sommaire

Après nous avoir donné Amour et pince-monseigneur (finaliste au Prix France-Québec), François Désalliers signe ici le « grand roman » que nous attendions sur l'école, l'enseignement, les professeurs, les élèves... et sur cet univers scolaire si quotidiennement important... dont nous parlons pourtant toujours si maladroitement.

François Désalliers est professeur de théâtre dans une école secondaire. Il écrit donc en toute connaissance de cause...



Clarence, comédien en mal d'emploi, accepte l'offre de la directrice de l'école de son quartier : il deviendra professeur de théâtre en troisième secondaire. La directrice s'appelle Tigre et a une chevelure de terre brûlée. Voilà. C'est tout dire. Voici un roman où se mêlent réalité et fantasme. La question qui se pose : Clarence s'en sortira-t-il vivant?

Entouré de Pénélope, sa femme contorsionniste au Cirque du Soleil, de Miss Smalwood, la jolie anglaise aux lèvres charnues, de Barjo, l'amateur de bons vins, de Guenille, l'itinérant qui habite le garde-robe du local de théâtre, il affrontera les fauves et surtout la redoutable Tête-bêche qui ne veut rien de moins que sa peau.

Voici un roman d'aventure. Une aventure moderne et rocambolesque sur le monde de l'éducation. Tous les enseignants y reconnaîtront leurs phobies nocturnes les plus inavouables, plusieurs élèves leurs fantasmes et leurs pulsions les plus assassines.


Extrait

Clarence était entré dans la classe en lançant des steaks rouges bordés de gras bien blanc, et les élèves s'étaient battues férocement pour obtenir les plus beaux morceaux. La viande saignante était happée au vol et engloutie en quelques secondes. C'était une dépense insensée, mais Clarence avait la paix le reste du cours. Il avait même calculé qu'il économisait sur les vêtements. Pendant que les plus voraces se pourléchaient les babines et digéraient bruyamment, le ventre tendu, les pieds posés sur des chaises, Clarence pouvait travailler avec les autres dans un silence de brousse. De temps en temps, il sortait le fouet qu'il faisait claquer sur le plancher luisant. Parvenaient alors du fond de la classe quelques rugissements sporadiques qui n'effrayaient plus personne. Clarence était assez heureux de cette trouvaille, mais il se demandait combien de temps il pourrait assumer les coûts reliés à ce régime, sans compter les scrupules qu'il nourrissait quant à la valeur pédagogique de cette méthode.



Du même auteur

François Désalliers
François Désalliers
François Désalliers
Pour son sixième roman, Les Géants anonymes, François Désalliers a élaboré une histoire dans laquelle il fait évoluer des gens ordinaires, mais qui sont amenés à poser des gestes d’éclat. Pour ce faire, il sonde les forces obscures qui nous habitent et fait subir à ses personnages les conséquences de leurs desseins... >>

Critiques

« Du rire aux larmes ce roman est empreint d'une grande sensibilité face aux relations humaines de tous les jours. »

Danielle Perreault, libraire et présidente de l'Association des libraires du Québec.

« C'est un livre fabuleux sur le monde de l'éducation. C'est merveilleusement bien écrit. Une révélation. À se procurer absolument. »

Isabelle Maréchal, CKAC

« Plus ludique que moraliste, dessinant à gros traits les peurs ou les fantasmes des enseignants et des élèves, le roman se donne à lire sans

... >>