03-03-2010
ISBN :
978-2-7644-0737-0
208 pages - 19,95 $

Aussi disponible en format numérique :

PDF :
978-2-7644-0997-8
14-06-2011
12,99 $

Faites connaitre ce titre
à vos amis

Se réinventer

Visages de la vitalité humaine






Sommaire

Il y a des gens qui incarnent la vitalité humaine, la capacité de rebondir et de se réinventer face à l’adversité. La journaliste Florence Meney est allée à la rencontre de telles personnes, qui ont été confrontées à des défis fondamentaux extrêmement éprouvants, qu’on croirait surhumains, et qui sont pourtant devenus des éléments positivement déterminants de leur existence : le designer de mode Philippe Dubuc, la survivante du génocide rwandais Vestine Umwali, l’actrice et animatrice France Castel, l’athlète et entraîneur Ali Nestor Charles, la première avocate algonquine Fanny Wilde, les parents endeuillés Chantal Pagé et Jacques Lajeunesse, et le très engagé Dr Henry Morgentaler.

Trois rencontres avec des experts de premier plan élargissent la réflexion au sujet de ces circonstances qui font qu’un être sera en mesure de transcender le drame pour surgir vers la lumière, le bonheur.



La journaliste Florence Meney touche à différentes facettes de la force de l’esprit humain en racontant sept histoires, sept récits de vie émouvants et inspirants. Elle a rencontré des individus aux parcours exceptionnels : le designer de mode Philippe Dubuc, la survivante du génocide rwandais Vestine Umwali, l’actrice et animatrice France Castel, l’athlète et entraîneur Ali Nestor Charles, la première avocate algonquine Fanny Wilde, les parents endeuillés Chantal Pagé et Jacques Lajeunesse, et le très engagé Dr Henry Morgentaler.

Pour élargir la réflexion, elle nous offre trois rencontres avec des experts de premier plan : le Dr Cécile Rousseau, psychiatre pour enfants et spécialiste des traumatismes liés à la guerre ; Guy Boulanger, psychologue spécialisé dans l’aide aux toxicomanes ; Johanne de Montigny, psychologue et spécialiste de l’accompagnement des personnes endeuillées.


Extrait

Comment Jacques et Chantal ont-ils eu la force de faire encore confiance à la vie, après la perte de quatre membres de leur famille, dont leurs deux jeunes enfants ? Pourquoi, comment un Philippe Dubuc a-t-il choisi de continuer à créer après une faillite hyper médiatisée qui l’a laissé épuisé sur le plan créatif ? Pourquoi Ali Nestor Charles a-t-il compris que c’est en tendant la main aux autres qu’il sortirait entièrement de la noirceur ? Un questionnement voisin de celui qui s’impose devant le parcours de Fanny Wylde, devenue la toute première avocate algonquine, malgré une enfance martyrisée. Il y a aussi France Castel, dont l’appétit de vivre explique sans doute en partie sa capacité à terrasser le démon de la dépendance. Et cette belle Vestine : comment a-t-elle su retrouver ce regard limpide, cette joie de vivre, après toutes les horreurs traversées sur les routes de l’exil ? Il fallait aussi regarder de plus près le parcours du médecin polonais Henry Morgentaler, depuis son enfance massacrée par la guerre, pour ne serait-ce que commencer à appréhender la source de sa détermination à faire triompher sa cause, envers et contre la société d’une époque.



De la même auteure

Florence Meney
Florence Meney
Florence Meney
Florence Meney a quitté la France à dix-huit ans pour devenir journaliste, d’abord à Boston, puis à Toronto, à Sudbury et finalement à Montréal. C’est en marge de ses fonctions de chef de pupitre à la zone Internet Arts et spectacles de Radio-Canada qu’elle écrira des recensions sur les livres et commencera à effectuer... >>

Critiques

« (...) c'est tellement bien écrit, bien ramassé. C'est rempli de la légendaire sensibilité de Florence. Vive la vie! »
Marie-Christine Trottier, Radio-Canada - Espace musique

« (…) ça se lit comme du bonbon! »
Thérèse Parisien, 98,5 FM - Montréal maintenant

« Honnêtement, c'est très très inspirant. »
Thérèse Parisien, 98,5 FM - Montréal maintenant

« Ce livre m'a inspirée (…). »
Sylvie Lauzon, Rock Détente - Tout

... >>