17-09-2004
ISBN :
978-2-7644-0370-9
(2-7644-0370-4)
136 pages - 9,95 $



Aussi disponible en format numérique :

PDF :
978-2-7644-1989-2
30-04-2012
6,99 $

Faites connaitre ce titre
à vos amis

La Disparition du bébé chocolat

Andrée Poulin

Illustrations(s) de Allen Egan


Sommaire

Déracinée contre son gré, en colère, une jeune Québécoise a le mal du pays dans une Afrique où elle n’a aucun point de repère. La Disparition du bébé chocolat est un livre qu’il faut lire pour apprécier toute la complexité des rapports humains que sait décrire Andrée Poulin. Tous unis dans l’adversité au-delà des étiquettes raciales, voilà ce qu’inspire ce roman qui donne à voir le Burkina Faso.



Forcée de quitter le Québec pour l’Afrique à cause des activités professionnelles de ses parents, la jeune Léda, 10 ans, éprouve beaucoup de difficulté à s’adapter à sa terre d’accueil, le Burkina Faso. Une nouvelle école, une langue étrangère — le mooré —, la chaleur étouffante, des gens qui ne cessent de l’appeler « Nassara » (la Blanche) avec des regards hostiles n’aident en rien son adaptation. Et dire qu’elle doit encore attendre deux ans avant de revoir la neige du Québec! Heureusement qu’il y a le bébé chocolat, petit-fils de la vieille vendeuse d’arachides du marché. La vie de Léda devient beaucoup plus agréable lorsqu’elle peut prendre dans ses bras ce petit paquet de vie enjoué. Voulant exhiber son précieux trésor à ses copines de l’école, Léda conclut un étrange marché qui pourrait avoir de fâcheuses conséquences pour son protégé. Saura-t-elle s’extirper de ce mauvais pas ?


Extrait

— Voici Awa. Elle ne parle pas français mais elle comprend les rires et les larmes.

La vieille sourit, dévoilant ses deux dents brunes. Elle pointe son index vers la tête de Léda et s’exclame:

— Elle dit que tes cheveux sont comme le miel qui coule, traduit Dieudonné.

Awa fait signe à Léda de s’asseoir près d’elle sur le sol poussiérieux. Elle défait le pagne délavé qui couvre son dos. Elle enlève sa bosse et pose un paquet tout chaud, tout doux, sur les genoux de Léda. Un bébé endormi. De minuscules bouclettes noires tire-bouchonnent sur son crâne. Son ventre, bombé et lisse, reluit comme un œuf de Pâques.

Le bébé pousse un grand soupir, remue la tête, relève lentement les paupières. Il regarde Léda droit dans les yeux. Sa bouche s’ouvre : une grotte-cerise. Un rire s’en échappe : un son de trompette enrhumée. Cet éclat joyeux vient chatouiller Léda au plus creux de son ventre. Le rire de Léda se réveille, se dérouille, monte lentement dans sa gorge. Il roule, roule, se gonfle et éclate! Pour la première fois depuis son arrivée en Afrique, Léda rit. Elle rit tellement qu’elle en perd son envie de mordre.

De la même auteure

Andrée Poulin
Andrée Poulin
Andrée Poulin

Andrée Poulin a publié une vingtaine de livres, qui lui ont valu plusieurs distinctions et prix littéraires. L'amour des mots l'a conduite au journalisme, grâce auquel elle a raconté des histoires vraies, tandis que l'amour des livres l'a amenée à la littérature, qui lui permet de

... >>

Critiques

« L'auteure nous fait connaître une fillette de chair et de coeur au tempérament chaud comme l'Afrique. Tendresse et humour sont également au rendez-vous. (…) Et puis elle est bien poétique, cette histoire dans laquelle un baobab observe tout haut de ses ans… »
Uparathi Provencher, Planète Québec (Internet)

« En plus de créer des personnages attachants auxquels les lecteurs sauront certainement s'identifier, Andrée Poulin réussit un autre tour de force : faire vivre aux jeunes une aventure complètement déboussolante qui,

... >>